Cher journal #1: chaque fin est un début

Cher journal,

La vie est vraiment pleine de surprises et tout peut basculer si vite…

Dire qu’il y a encore quelques jours, je qualifiais ma vie de « parfaite ». C’était le top : appart au top, chéri au top, boulot au top. J’avais d’ailleurs prévu d’écrire un article sur mon job de Game Master (qu’est-ce qu’un Game Master ?) dans lequel j’avais trouvé un réel épanouissement, une vraie vocation même. Le contact avec les joueurs, l’aspect très théâtral et la diversité de mes horaires en faisait le boulot idéal pour moi. Malheureusement, cher journal, après à peine un mois, cette belle aventure est déjà finie. Il y a deux jours, j’ai reçu un mail au petit matin.

« Je me permets de te contacter afin de t’informer que j’ai pris la décision de rompre ta période d’essai. En effet après ce premier mois passé au sein de l’équipe je sens malheureusement que cela ne pourra pas coller. »

Au départ, je n’ai pas compris. Puisque la veille encore tout allait bien, je me voyais poursuivre ma « carrière » de Game Master pour un petit bout de temps. Je suis restée quelques heures sous le choc. S’en est suivi la colère et le dégoût, le sentiment d’injustice, de tristesse et de rejet. Et dire que le même jour, je devais aller travailler et faire passer un chouette moment à mes joueurs. Biensûr j’ai pris sur moi, mais le coeur n’y était plus. J’ai décidé, d’un commun accord, de mettre fin à mon contrat dans les 48h. Le lendemain, je suis allée chercher mon attestation de travail et je suis partie définitivement…

Tu veux sans doute connaître les causes de cette rupture prématurée ? Il semblerait que je n’ai pas su m’intégrer à l’équipe. Trop indépendante sans doute. Malgré tous mes efforts, je n’ai pas su « cacher » ma vraie personnalité. C’est vrai, je suis une louve solitaire, j’aime travailler seule et j’ai souvent besoin de m’isoler.

Heureusement pour moi, je suis une personne qui rebondie vite et toujours plus haut. J’ai très rapidement retrouvé mon sourire et ma motivation. Comment ? Simplement en prenant du temps pour moi et en faisant ce que j’aime. Quand ça ne va pas, j’ai besoin de me mettre dans ma bulle, seule, pour me ressourcer. En général, je vais au cinéma seule ou je regarde des films qui m’inspirent, je joue aux jeux vidéos pour m’évader ou je planifie mes prochains voyages au son d’une playlist electro planante. Et petit à petit, je me regonfle de créativité  et d’énergie positive.

Je suis une championne du lâcher prise. Je vis ma vie comme je prends un train. Je n’attends pas sur le quai, j’avance. Toujours. S’arrêter, pour moi, c’est mourir. Cher journal, j’aimerai que tu retiennes ceci :

« Toute fin n’est que le début d’autre chose »

Parfois même de quelque chose de plus beau, de plus grand, de plus satisfaisant. Je trouve que les fins sont belles car on se retrouve alors face à tous les possibles. J’aime les surprises et l’inconnu, le changement, le mouvement, alors les « fins » ne me font pas peur même si elles m’ébranlent un peu, parfois. Cela me permet de me remettre en question et de savoir ce qui, vraiment, me convient le mieux.

Je me sens plus libre que jamais et j’ai envie de tout faire, d’aller partout. Je suis de celles qui pensent que rien n’arrive par hasard. Ça aide. Alors je le vois comme une opportunité, jamais comme une fatalité. Tout ce qu’on a vécu est utile d’une manière ou d’une autre.

Cher journal, je ne peux rien te promettre. Je ne sais pas où je serai dans un mois, ni même ce que je ferai, mais une chose est sûre, je ferais quelque chose que j’aime, car c’est comme ça que j’ai décidé de vivre ma vie, en accord avec moi-même. Vive la vie qui m’attend !

A propos de Nunaya 15 Articles
Diplômée en Communication et ancienne pvtiste, Nunaya a vécu au Japon et en Corée du Sud entre 2010 et 2015. Elle partage son expérience et sa philosophie de vie positive sur sa chaîne Youtube et son blog. Le message qu'elle veut faire passer est que nous sommes tous capables de construire une vie qui nous ressemble !

7 Comments

    • Courage Marine ! Le plus important est de ne pas rester bloqué dans quelque chose qui te déprime et te « bouffe ». Les choses ne sont pas si simples, mais l’important est d’aller dans la direction que l’on veut et SURTOUT de ne pas rester face à un mur. Si tu as l’impression d’être dans une impasse, c’est qu’il est tant de prendre une décision. Et si ça ne va pas, dis toi que ça ne pourra qu’aller mieux 😉

  1. Je trouve cette article (partie de journal intime) vraiment jolie.
    Je suis entièrement d’accord avec toi , vivre sa vie en accord avec soit même, c’est merveilleux et aussi très important. Et c’est ce que je veux faire également.
    De tout façon tu réussiras tous ce que tu veux faire car tu le fais avec amour et respect pour toi-même.

  2. Oh je suis désolée de lire ça ! Moi j’aime ça bosser avec toi, en tout cas… Et puis tu finiras par trouver un autre cadre où le contact passera mieux pour tout le monde… Tu sais mieux rebondir que quiconque ! Des bises

    • Tu es chou <3 Effectivement, le cadre fait beaucoup. J'étais dans une équipe très soudée dans laquelle il était particulièrement difficile de faire sa place. Mais l'expérience a été parfaite! J'ai adoré du début à la fin et j'ai beaucoup plus confiance en moi et mes capacités d’improvisation. Je peux tenter Hollywood maintenant hahaha No regret 🙂

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*