Cher journal #2 : la peur de l’inconnu

Cher journal, ai-je perdu la raison ? Il y a quelques jours, j’ai pris une décision un peu folle : partir.

« Encore ! » tu vas t’exclamer. Mais je te rassure, je ne pars pas longtemps, 44 jours très exactement.

Après la rupture de mon contrat de travail, je me suis retrouvée face à un grand vide. J’aimais tellement ce job que je m’imaginais l’occuper pendant au moins un an, ce qui me laisserait le temps de faire d’autres projets à plus long terme. Impossible de me résigner à reprendre une vie « normale », j’avais besoin d’un électrochoc, d’un nouveau challenge plein de sens. Et comme j’aime à le dire : « chaque fin est un début ». Alors, j’ai pris une décision, presque sur un coup de tête :

partir seule, en sac-à-dos, loin, très loin.

Le 6 novembre, je partirai pour Bangkok en Thaïlande, avec le projet de rejoindre Hanoï au Vietnam, en passant par le Cambodge. Ça sera mon tout premier voyage « aventure », à la rencontre de l’inconnu.

Et tu sais quoi, Cher Journal ? J’ai peur.

Moi qui pensai que les préparatifs se feraient dans la joie et l’excitation, ça a plutôt été un enchaînement d’insomnies, d’angoisses et de doutes. Pour la première fois avant un départ, j’ai réalisé que j’avais vraiment peur. De quoi ? De l’inconnu, du vide, de l’ennui. Tu peux le croire, Cher Journal, je suis la première à être étonnée. Moi qui pensai être une aventurière née, qu’avec mon expérience à l’étranger, je partirai les doigts dans le nez. C’était bien arrogant de ma part de penser ça.

Pour une fois, je ne suis ni guide, ni professeur, je suis une élève qui doit tout apprendre. Je dois surtout apprendre à rester humble et accepter de « ne pas savoir ». Ça non plus, ce n’est pas si facile.

Les personnes à qui je parle de mon projet me disent que je suis « courageuse ». Au départ, je ne comprenais pas, car « partir » m’a toujours paru facile et indispensable à mon équilibre. Mais plus le jour J approche, et plus je comprends le sens de ce mot « courage ». Je l’ai longtemps assimilé à quelque chose d’incroyable, de presque surhumain, aux super-héros. Mais en réalité, le courage ce n’est pas ça.

Etre courageux, c’est avoir peur, mais faire face.

Cette fois, je comprends.

Cher Journal, je dois t’avouer quelque chose d’un peu honteux… J’ai toujours été lâche car j’ai toujours choisi la facilité, maintenant je le sais. Mais aujourd’hui, je veux faire parti de ses gens vraiment courageux qui se confrontent à eux-même et dépassent leurs limites.

Je sais déjà que ce voyage va avoir un impact incroyable sur ma vie future. Dans quel état d’esprit vais-je revenir ? Qu’est-ce que j’aurai appris de nouveau sur moi ? sur les autres ?

La vie est déjà un voyage, mais sortir de sa zone de confort permet de se confronter à cette autre partie de soi que l’on connait trop peu.

Cher Journal, je ne peux pas arrêter d’avoir peur, mais je suis confiante. Je sais que tout se passera bien et que des choses merveilleuses m’attendent là-bas. Attends-moi, je reviens vite. Transformée.

Si le coeur t’en dis, tu peux soutenir mon projet ICI.

A propos de Nunaya 15 Articles
Diplômée en Communication et ancienne pvtiste, Nunaya a vécu au Japon et en Corée du Sud entre 2010 et 2015. Elle partage son expérience et sa philosophie de vie positive sur sa chaîne Youtube et son blog. Le message qu'elle veut faire passer est que nous sommes tous capables de construire une vie qui nous ressemble !

7 Comments

  1. Quel beau projet ! J’ai vu tes magnifiques photos sur Insta, et ai hâte de lire tes aventures n_n. Je suis certaine que ce voyage t’apporte beaucoup; chaque jour est un challenge! Tu as raison : il faut parfois partir loin, pour mieux se retrouver n_n.
    Encore félicitations pour ton road trip ! Fight !

  2. Moi je prépare mon voyage au japon, partir 3 mois seule aussi pour me trouver comme on dit…Ce sera la premiere fois que je prendrais l’avion et que je me retrouve seule, j’ai peur mais comme tu le dis dans ta vidéo il faut déployer ces ailles. Je te souhaite le best pour ton voyage et que tu réussiras tout ce que tu entreprendras.

  3. Je suis nouvelle sans vraiment l’être, car je te suis depuis un sacré bout de temps mais je n’osais pas trop laisser de commentaire (c’est bête n’est-ce pas!). La peur je la connais bien et je peux te dire que tu es une personne courageuse, qui montre sa vrai nature et qui dépasse tout, toute seule, c’est simplement une étape. Alors je t’envoie des bonnes ondes pour ton voyage et te souhaite un voyage enrichissant. (j’espère que mon message n’est pas trop brouillon)

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*