Fannie : La Corée par amour

Fannie est une toute jeune mariée qui vit en Corée du Sud et partage sa vie avec un homme coréen. Elle revient sur cette belle rencontre qui a changée sa vie et sa vision du couple mixte.

Peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore.

Je m’appelle Fannie, j’ai 22ans, et je suis étudiante. J’ai une Licence LEA anglais-coréen et je suis actuellement en train de finir ma première année de master FLE, tout en étudiant dans un institut de langue coréenne à l’université de Myongji. Lorsque je suis arrivée en Corée il y a 1 an (2015),  j’avais déjà un niveau 3. Je suis actuellement en train de finir le niveau 4.

Avais-tu déjà un attrait pour la Corée avant la rencontre avec ton mari ?

Oui. Cela remonte à loin puisque j’ai commencé à m’intéresser à la culture coréenne en 2004 grâce à une amie de ma mère qui est coréenne et m’a beaucoup parlé de son pays. Le vrai déclic a eu lieu le jour de son mariage, lorsque je l’ai vu  porter le Hanbok (l’habit traditionnel coréen). A cet instant, la Corée est devenu une réelle passion!

Dans quelles circonstances as-tu rencontré ton mari?

J’ai rencontré mon mari à  mon université (en France) pendant qu’il faisait sa licence. Nous avions des amis en commun donc on se croisait très régulièrement sans jamais vraiment se parler. Un jour de 2013, il a fini par m’envoyer un message via Facebook… depuis, on ne s’est plus quitté!

Quelle est votre langue de prédilection?

Au tout début, nous utilisions uniquement le français (qu’il parle couramment). De mon côté, je commençais tout juste à apprendre le coréen et, à part « Je suis française » ou « je m’appelle Fannie », je ne savais pas dire grand chose!

Aujourd’hui, c’est un subtile mélange de français et de coréen. Parfois même, on utilise les mots d’un pays que l’on conjugue à la manière de l’autre! Nous avons, en quelque sorte, créé notre propre langage (ce qui est commun à beaucoup de couples multilingues). Mais la plupart du temps, je lui parle en français et lui me parle en coréen, pareil à l’écrit.

Après combien de temps vos familles respectives ont-elles été au courant de votre relation?

Il a parlé de moi à sa famille 2-3mois seulement  après que l’on se soit mis ensemble. Ce qui m’a beaucoup touchée vu le mal qu’ont parfois les coréens à aborder le sujet.

De mon côté, ma famille l’a su dès le lendemain! Croyez-le ou non, mais la veille, ma sœur avait rêvé de moi me mettant en couple! Signe du destin? J’ai bien ris et elle a immédiatement  compris que c’était précisément ce qui c’était passé.

Concernant la première rencontre « officielle », elle a eu lieu 3-4 mois plus tard pour ma famille et une année après pour la sienne, lors de mon échange universitaire en Corée.

Comment s’est passée cette fameuse rencontre avec ses parents?

Parfaitement bien, même si je stressais beaucoup! Ils sont venus me chercher, ont pris le temps de discuter avec moi et nous sommes même allés au restaurant avec la grand-mère paternelle de mon mari (la personne la plus chère à son cœur). Le lendemain, nous n’avons pas perdu de temps puisque j’ai rencontré tout le reste de la famille (une vingtaine de personnes)! Ils ont tous été adorables avec moi. C’est un très bon souvenir.

Quand avez-vous décidé de vous marier?

Nous nous sommes mariés cette année (2016), après 3ans de relation.

C’est lors de la 3ème année, lorsque nous avons pris un appartement en commun, que l’on a commencé à parler mariage plus sérieusement. Il savait que je ne voulais pas forcer les choses, mais qu’après 3 ans il était temps d’en parler. Une semaine avant noël (2015), il m’a fait sa demande en mariage devant le sapin illuminé.

Malgré mon PVT (il me restait 9 mois de visa), nous avons rapidement fait les démarches administratives en Corée et en France de façon à ce que j’obtienne un visa d’épouse qui me permette de vivre en Corée et de bénéficier de plus de droits sur le territoire coréen. Nous n’avons pas fait de cérémonie de mariage, mais nous prévoyons d’organiser un grand repas en Corée et en France courant 2017 pour fêter l’événement avec nos proches.

Quelle a été la réaction de vos parents lorsqu’ils ont appris pour votre mariage?

Ses parents étaient aux anges! Ils n’attendaient que ça et en parlaient déjà sans arrêt (même après seulement 1 an de relation). Ils ont été très heureux de signer les papiers du mariage!

Mes parents ont, eux aussi, eu une très bonne réaction en apprenant la nouvelle. Ils savent que je suis une personne très réfléchie et  je ne pense donc pas qu’ils aient remis mon choix en question. Lors de l’annonce officielle de notre mariage, ma mère s’est d’ailleurs exclamée  « Je le savais! ».

Fannie et son mari
Vacances en amoureux

Avez-vous déjà parlé de l’éventualité d’avoir un enfant et où vous aimeriez qu’il grandisse?

Ce n’est pas prévu dans l’immédiat, mais nous n’aurions aucun problème si cela nous tombait dessus! Nous en avons déjà beaucoup parlé, et nous aimerions idéalement concrétiser ce projet d’ici 5ans, quand nous auront terminé nos études et que nous aurons chacun un travail.

Pour ce qui est de son éducation, nous pensons repartir en France. Même si nous aimons tous les deux la Corée, la vie ici est très compliquée, surtout pour mon mari qui est ingénieur et travaille avec les plus grandes entreprises. C’est une source de stress constante et nous aimerions avoir un mode de vit sain pour élever notre futur bout de chou.

Quel regards pense-tu que les coréens portent sur les couples mixtes ?

Je pense qu’il n’y a plus vraiment de problème aujourd’hui. Certaines personnes sont plutôt « admiratives » et d’autres (plutôt les personnes âgées) nous regardent d’un mauvais œil. J’imagine que certains doivent se demander si je ne suis pas juste une prostituée… bien que les mentalités changent.

Étonnamment, j’ai l’impression qu’un couple homme asiatique/femme occidentale est plus difficile à assumer en France où les gens (les hommes surtout) ont tendance à penser « Mais qu’est-ce que cette fille fait avec un asiatique? ». Et ça, mon mari l’a ressenti durant son séjour…

Y a-t-il certains avantages ou inconvénients à être un couple mixte en Corée?

Sans doute que cela a parfois une influence sur le comportement des gens. Je peux citer quelques exemples. Parfois, les vendeurs nous trouvent « mignons » et nous offrent des réductions ou un surplus de nourriture. Parfois, c’est l’inverse, on voit bien que le service n’est pas exactement le même que pour les autres coréens.

Je précise que je ne vis pas à Séoul, mais tout de même dans une très grande ville de plus d’un million d’habitants. Ici,  les étrangers sont rares et la population se compose majoritairement de familles coréennes et de personnes âgées. Il arrive donc que les regards soient très lourds et insistants, surtout lorsque l’on sort dans des restaurants un peu plus traditionnels (ex: les clients qui se retournent 50 fois vers notre table).

Malgré tout, je ne dirais pas que l’on gagne ou perde quelque chose à être un couple mixte. Au final, j’ai eu plus de problèmes seule qu’accompagnée de mon mari!

Que dirais-tu aux jeunes filles qui sont à la recherche d’un copain coréen « à tout prix » ?

On m’a souvent posé cette question et je pense que ces personnes-là ne cherchent pas l’amour, mais plutôt « la Corée ».

Tout d’abord, j’aimerais dire à ces jeunes filles que vous pouvez « vivre la Corée » sans nécessairement avoir un copain coréen. Biensûr, si vous rencontrez un chouette garçon, c’est une chance à saisir! Mais apprenez à bien le connaître, surtout si ce garçon n’a encore jamais fait l’expérience de l’étranger. J’ai entendu tellement d’histoires d’amour où l’homme était respectueux et ouvert au départ, puis au bout de 2-3ans, la culture coréenne reprend le dessus. Je pense surtout à l’exemple du jeune étudiant qui obtient son premier travail et peut totalement changer de personalité sous la pression. L’alcool et la place des femmes en Corée sont également un gros problème de société ici, d’autant plus difficile à supporter pour une femme occidentale!

Pour finir, je dirai simplement qu’ au lieu de choisir une nationalité, choisissez une personne. Ne vous jetez pas sur le premier homme coréen qui vous dira « je t’aime »! Encore moins sur Internet! (d’ailleurs, s’il le dit trop tôt, c’est plutôt mauvais signe, vu la pudeur des coréens).

Pour finir, quels sont tes projets à venir ?

Pour l’instant, je me concentre sur l’étude du coréen. Je souhaite finir les 6niveaux afin de pouvoir communiquer coréen couramment et soulager un peu mon mari et sa famille. Je souhaite également obtenir mon Master 1. Pour la suite, on verra!

Vous pouvez suivre les aventures de Fannie sur les réseaux sociaux!

Youtube: https://www.youtube.com/LiveMyKorea
Facebook: https://www.facebook.com/LiveMyKorea/
Instagram: https://www.instagram.com/choifannie/

A propos de Nunaya 15 Articles
Diplômée en Communication et ancienne pvtiste, Nunaya a vécu au Japon et en Corée du Sud entre 2010 et 2015. Elle partage son expérience et sa philosophie de vie positive sur sa chaîne Youtube et son blog. Le message qu'elle veut faire passer est que nous sommes tous capables de construire une vie qui nous ressemble !

5 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*